Notre Histoire

La renaissance du domaine

 

 

1997

  • Acquisition du domaine pour une superficie de 34 ha, dont 28 sont en production.
  • Tenant compte de l’existant, il a fallu repenser toute la chaîne de production à partir d’un cahier des charges exigeant, pour amener la matière première à l’excellence, et établir un niveau de qualité élevé.
  • Carottages sur chaque parcelle dans le but de corriger la fumure.
  • Remontage des plans de palissage afin d’optimiser la photosynthèse.
  • Labourage des sols et mise en place d’une culture raisonnée.
  • Optimisation des moyens de production (sanitaire, micro vinifications etc...).
  • Recherche de terroirs complémentaires.

 

1998

  • Poursuite des travaux entrepris en 97 afin d’accueillir le millésime dans les meilleures conditions.
  • Labourage à raison de quatre passages en fonction de la dureté du sol.
  • Remontage des plans de palissage des Syrahs.
  • Taille plus agressive afin de mieux contrôler les rendements.
  • Lutte contre les parasites et les maladies par une culture raisonnée.
  • Amélioration des conditions de réception de la vendange.
  • Millésime chaud et de grande qualité, 1998 nous a permis de prendre nos marques et d’avoir un bon accueil auprès de la Presse.

 

1999

  • Acquisition de 2,5 ha. de champs sur des graves.
  • Nouvelles plantations sur des champs avec du Chardonnay et du Merlot.
  • Millésime assez proche de 98, avec des vins plus souples et soyeux, traduisant le travail effectué tant à la vigne qu’aux chais.

 

2000

  • Ré encépagement  en augmentant la proportion de Mourvèdre.
  • Acquisition de 9 ha. et fermage sur 13 ha. bien encépagés en A.O.C.
  • Taille en vert et effeuillage, puis acquisition d’une table de tri.
  • Millésime plus humide que les précédents, mais avec une meilleure description  des terroirs.

 

 

2001

  • Le matériel végétal semble profiter au mieux des différentes actions conduites sur le terrain.
  • Acquisition d’un pigeur pour une extraction encore plus fine.
  • Millésime difficile qui permet malgré tout de mesurer les résultats des efforts de chacun. Concentration, puissance tannique et complexité définissent 2001.

 

2002

  • Poursuite de la “philosophie maison”.
  • Investissement dans un chai à barrique.
  • 2002 est un millésime difficile, qui demande une prise maximale de risque s’il veut apporter au pressoir une matière à parfaite maturité, se jouant des pièges liés à une floraison et une véraison à problème. Petits rendements, grande maturité et concentration caractérisent 2002 pour le Château Cabezac.